Superimpose

Launch "Superimpose".

SUPERIMPOSE transforme le supersigne, le signal qu’est le mot, ou la phrase, en agissant sur la superposition des signes que sont les lettres, via leur unité de composition : le pixel. Changer la phrase, le mot, est un geste symbolique. Cela implique que nous n’acceptons pas sa signification présente et qu’en essayant de la changer, nous provoquons de nouvelles significations.

Jouer avec le signal et le signe. Le signal est un signe convenu pour déclencher, indiquer le moment d’agir. C’est un signe conventionnel destiné à véhiculer l’information. Si l’on modifie le signe, le signal ne devient rien d’autre que l’artifice d’un autre signal. Un glissement ininterrompu de signes qui ne renvoie à aucune réalité, ni à aucun imaginaire. Un simple tournis d’indices qui s’adresse à tous et à personne, jusqu’au vertige. Or un signal ne prend pas sens par rapport à un autre signal (seul le signe le peut). Il libère un potentiel combinatoire qui le rétribue de sa capacité d’interagir avec d’autres signaux.

Le signe reste toujours une chose perçue qui permet de conclure à l’existence ou à la vérité d’une autre chose à laquelle il est lié. Il permet de distinguer, de reconnaître. De ce fait, un signal n’est jamais unique. Il est toujours accouplé avec d’autres registres qui ne cessent de le déplacer avec des ordres de signification extrêmement divers.

De plus en plus aujourd’hui, informatiquement, le monde entier n’est qu’un signal sur le réseau.

— 
— 
— 

Chaque nouvelle lettre saisie au clavier vient se placer au-dessus de la précédente.

On utilise l’opérateur logique mathématique du “OU exclusif” pour déterminer la couleur des pixels.

Si un pixel blanc se superpose à un autre pixel blanc, il reste blanc.

Si un pixel noir se superpose à un pixel blanc, il devient noir.

Si un pixel blanc se superpose à un pixel noir, il devient noir.

Si un pixel noir se superpose à un autre pixel noir, il reste noir.

COMMENT UTILISER "SUPERIMPOSE" ?

Tapez un message avec les lettres de votre clavier.