Keys

Launch "Keys".

KEYS entretient un rapport très étroit avec l’écriture, la musique et plus généralement avec la communication et la perception.

Portée musicale. Télegraphe. Orgue de barbarie. Code morse. Poème électronique. KEYS implique un nouveau système de pensée et de conception. On vide ici l’interactivité en inversant la tendance. Il ne s’agit plus de regarder sans toucher, mais de toucher pour regarder, pour entendre. Une interdépendance se crée entre l’oeuvre et le spectateur.

A chaque lettre correspond un nombre de pixel, égal à la position de la lettre dans l’alphabet. La répartition du (des) pixel(s) sur les 26 lignes se fait aléatoirement.

Deux personnes tapant au clavier la même série de caractères obtiendront une suite de sons identiques (nécessaire à une compréhension globale et cohérente) mais jamais la même apparence graphique.

Lorsque l’utilisateur saisit les lettres au clavier, il perçoit les sons correspondant. Une fois son message entièrement tapé, il peut le transmettre dans son intégralité en cliquant sur le symbole “LECTURE” en bas à droite de l’écran (tous les caractères saisis sont lus les uns à la suite des autres, de façon visuelle et sonore).

KEYS peut être considéré comme une interface, une connexion entre des systèmes possédant des langages différents. C’est en se faisant lui-même rouage de la machine que le spectateur peut participer. C’est dans l’oeuvre que se produit la fusion de l’organique et du numérique.